Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Compteur

            

Info

Ouverture d'un nouveau Blog associatif:
Larzac environnement

Articles Récents

25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 22:02

Jean-Marie Juanaberia, José Bové, Patrick Herman et Fabrice Nicolino vous invitent à participer à la création du collectif


« Stop au de Gaz de schiste en Sud-Averyon »


vendredi 4 février 2011, à 18H,
salle du Conseil Municipal - Mairie de Millau.


Suite à la délivrance du « permis dit de Nant » pour la prospection de Gaz de schiste, la mobilisation a commencé à s’organiser. Après le succès de la première réunion publique à Saint Jean du Bruel (+ de 300 personnes le 20 décembre), de nombreuses initiatives voient le jour : réunions d’information, délibérations de communes comme à Ste Eulalie de Cernon, pétition Gaz
de schiste, non merci !, etc.


Il est urgent de s’organiser et de regrouper toutes les forces afin de faire annuler les permis de prospection.


Nous appelons à la création d’un collectif rassemblant des citoyens, des associations, des organisations syndicales et politiques pour affirmer notre refus de l’exploration et de l’exploitation du gaz de schiste.


Ce refus repose sur les éléments suivants :
- l’absence d’information et de débat publics,
- les conséquences environnementales désastreuses (pollution des réserves d’eau potable, du sol et des sous-sols),
- l’aberration énergétique et la fuite en avant que ce choix représente,
- les ravages en terme socio-économiques (agriculture, tourisme, …)
- les atteintes irréversibles à la santé (produits cancérigènes, métaux lourds…).


Pour ces raisons, nous appelons les associations et organisations à créer le collectif sud Aveyronnais « Stop au Gaz de Schiste » et à se mobiliser.


Proposition d’ordre du jour :
- Création du Collectif
- Nouvelles initiatives,
- Fonctionnement,
- Participation à la première coordination nationale à Valence


=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-
Invitation adressée à :
Associations : Amis de Compeyre, APAL, APABA, Canopée, Collectif de citoyens de Millau, Fédération des Grands Causses,
Fédération Pêche, Fédération des Spéléos, Larzac-solidarités, SCTL.
Syndicats : CFDT, CGT, Confédération Paysanne, FO, Sud.
Partis politiques : Europe Ecologie, Front de Gauche, NPA, Parti socialiste
Les participants à la réunion de St Jean-du Bruel.

 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 CRUISER:9 decembre :

 

 

Encore une fois le gouvernement privilégie les intérêts financiers de l’agrochimie au détriment des insectes pollinisateurs et de l’Apiculture.

L’UNAF, Union Nationale de l’Apiculture Française, est scandalisée par l’annonce de renouvellement d’Autorisation de Mise sur le Marché pour un an du CRUISER 350, insecticide systémique utilisé en enrobage de semences de maïs.

Un plan de surveillance a été mis en place par le Ministère de l’Agriculture, il a fait apparaître des cas avérés d’intoxication des abeilles au thiametoxam (substance active du CRUISER), pourtant l’AFSSA comme d’habitude, réfute ce lien de causalité et invoque des causes multifactorielles.

Pour la quatrième fois (2008, 2009, 2010 et maintenant 2011), cet insecticide bénéficie d’une AMM privilégiée d’un an, alors que les AMM doivent être accordées pour 10 ans et retirées dès que l’innocuité du produit n’est plus certaine. Ce procédé est un artifice juridique scandaleux destiné à contraindre les acteurs de l’Environnement à engager chaque année un nouveau contentieux pour contester l’AMM ! l’UNAF a déjà du saisir 3 fois le Conseil d’Etat. Il s’agit d’une grossière fraude à la loi d’autant plus intolérable et insultante pour les citoyens qu’elle est commise par le ministère de l’Agriculture ! Son but est d’épuiser ceux qui se battent pour le respect de la législation limitant les pesticides, en les obligeant à multiplier les contentieux.

Face à une législation qui n’autorise les pesticides qu’en cas de certitude de leur innocuité mais pour 10 ans, le ministère de l’Agriculture a inventé de toutes pièces un système d’autorisation annuelle indéfiniment renouvelable, en l’absence de certitude sur l’innocuité.

 

CRUISER: Le 24 janvier:

 

 Victoire de l’Union Nationale de l’Apiculture Française au Conseil d’État contre l’autorisation du CRUISER

 

 

Ci-joint, le Communiqué de Presse annonçant la victoire de l’Union Nationale de l’Apiculture Française au Conseil d’État contre l’autorisation du CRUISER® 350Le Conseil d’État a examiné hier, lundi 24 janvier 2011 à 14 heures, les trois requêtes de l’Union Nationale de l’Apiculture Française contre les décisions d’autorisation de mise sur le marché du CRUISER. Au cours de l’audience en Conseil d’État, le Rapporteur Public, monsieur Édouard GEFFRAY vient de demander l’annulation des décisions par lesquelles le ministre de l’Agriculture a autorisé le CRUISER en 2008, 2009 et 2010. Le magistrat a demandé également la condamnation de l’État à verser 9.000 € d’indemnités à l’UNAF pour ses frais de procédure.
(L’arrêt du Conseil d’État doit être rendu sous quinze jours)

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour Henri CLEMENT, Président de l’UNAF, « GAUCHO, REGENT, CRUISER… C’est trop !

 

Pourquoi faut-il qu’à chaque fois il faille faire appel aux juges pour sanctionner la complaisance inadmissible des décideurs publics pour l’industrie agrochimique en violation de la loi et au détriment de nos valeurs fondamentales de protection de l’environnement ! Dans le contexte du MEDIATOR, nos concitoyens sont les témoins effarés de la désastreuse incurie de l’Etat face à son rôle de contrôle et de protection… Bruno LEMAIRE osera-t-il après cela maintenir l’autorisation du CRUISER qu’il vient encore de donner il y a quelques jours pour l’année 2011 sur des millions d’hectares ? Je ne peux pas le croire. Ni les apiculteurs français, ni l’opinion publique ni la Justice ne l’accepteraient ! ».

Autorisé chaque année par une nouvelle décision de courte durée par le ministre de l’Agriculture en violation des lois applicables aux produits de l’agrochimie, par référence à une autorisation allemande finalement retirée depuis le 15 Mai 2008 outre Rhin, le CRUISER est un puissant insecticide neurotoxique de traitement des grandes cultures. Ce produit est mis en cause dans la destruction des abeilles en France et en Europe depuis qu’il a pris la succession du GAUCHO et du REGENT après leur interdiction déjà sur intervention du Conseil d’Etat. Il est d’ailleurs interdit dans la plupart des pays européens.

« La décision du Conseil d’Etat devra mettre un coup d’arrêt à ces pratiques de gestion du risque inadmissibles », a ajouté le Président Henri CLEMENT. Pour lui, « une fois de plus, cette affaire pose la question de l’indépendance de l’expertise au sein de l’agence nationale (l’ANSE) et de l’agence européenne (AESA) chargées de l’évaluation des risques. Elle pose aussi la question de la confiance que les citoyens doivent pouvoir attacher au fonctionnement régulier des pouvoirs publics. »

UNAF – 26, rue des Tournelles – 75004 Paris – Tel 01 48 87 47 15

… / …

Pour mémoire :

Le Cruiser®, matière active : thiamétoxam - Famille des néonicotinoïdes Insecticide neurotoxique systémique - Fabricant : SYNGENTA Agro. Ce produit insecticide systémique extrêmement puissant a obtenu une AMM (autorisation de mise sur le marché) depuis janvier 2008 par référence à un produit allemand finalement interdit le 15 Mai 2008 outre Rhin.

Depuis, le ministre de l’Agriculture a accordé année par année des autorisations dans l’incertitude de l’innocuité du produit, alors que la loi française et la législation européen ne imposent que de telles autorisations soient accordées certes pour dix ans, mais seulement  lorsque la certitude de l’innocuité du produit est démontrée préalablement par le fabricant.

Ce système pervers d’autorisations en saut de puce en l’absence d’innocuité démontrée a obligé l'UNAF a déposer déjà 3 recours au Conseil d’Etat en 2008, 2009 et 2010 cependant qu’elle s’apprête à déposer un 4ème Recours contre la décision que vient de prendre le ministre pour 2011.

Depuis 2008, un plan de suivi du Cruiser® a été mis en place par le Ministère de l'Agriculture. Ce plan est très contestable lui aussi, car son protocole n'a jamais été validé par le Comité de suivi dont font parties les organisations apicoles et l'interprétation des résultats par l'ANSE (ex AFSSA) est plus que douteuse. Malgré de nombreux cas répertoriés d'intoxications d'abeilles dues au Cruiser®, le Ministère de l’Agriculture a continué, sur les conseils de l'ANSE/Dive, de privilégier l'usage de cet insecticide au détriment de l'apiculture et de la faune pollinisatrice.

CONTACT PRESSE

Anne Henriot Responsable de la Communication et des Relations Presse UNAF

04 99 61 29 90

06 07 03 17 56

anne.henriot@unaf-apiculture.info

Partager cet article

Repost 0

commentaires