Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Compteur

            

Info

Ouverture d'un nouveau Blog associatif:
Larzac environnement

Articles Récents

13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 23:25

Fiction ou réalité demain?

Le Conseil Municipal de Saint privat du 30 Janvier 2009 a décidé la mise en oeuvre d'une révision simplifiée du POS de la commune en vue de permettre  " la création d'une zone d'implantation de panneaux photovoltaïques".
Le conduit de cette enquête publique est confié à Mme Françoise Rieu, architecte DPLG-urbaniste qui a été nommée Commissaire-Enquèteur par le Président du tribunal Administratif. Les pièces du dossier seront visibles ainsi qu'un registre d'enquêtes à la mairie de Saint Privat ( les salces) du mardi 6 Octobre au Samedi 7 Novembre 2009 inclus.  Les permanences de Mme Rieu sont:


Lieu d'implantation du projet:



   
   
 


Ce projet se situe donc tout prés de la départementale 9 de suite aprés le col du Vent, point d'accueil du Causse du Larzac dans sa partie la plus méridionale. Un point touristique puisque sur la route du pic Baudile où une table d'orientation permet d'avoir une vue à 360° de toute la vallée de l'hérault et bien au-delà car par beau temps on découvre jusqu'au Canigou.

 
                   Hier                                                                    Projet


Objectif:

Le projet a comme finalité une production de 4,49 MWc répartie sur une superficie  totale de terrain d'environ 10,5 hectares.

- Installation totalement automatique

- L'ensemble du site sera sécurisé ( haute tension)

- Maintenance et entretien général seront faits régulièrement ( débroussaillage)

- Une clôture de 2 ml et les voies d'accés depuis le domaine public seront crées ou adaptées...

- 5 bâtiments pour abriter les transformateurs, onduleurs, armoires ....... seront construits sur une superficie d'environ 200 m2.

Mise en œuvre de la révision :

Le site choisi sur le Causse du Larzac  est justifié aujourd’hui par la commune de Saint Privat pour les raisons suivantes :

 

La durée d’insolation

La bonne accessibilité du site

L’existence d’un réseau EDF ( Saint Baudile)

La superficie disponible appartient à la commune de Saint Privat

L’intégration dans le paysage existant ne sera pas agressive

La nature et la dénivellation des terres sont non contraignantes

 

Certains de ces arguments sont contestables :

On se trouve dans une zone Natura 2000, classée ZNIEFF1 en zone proposée pour être classée « Patrimoine mondial de l’UNESCO ».Cette zone située sur le causse du Larzac, prés du chaos de la Vacquerie appartient à des lieux  d’habitats favorables à certains oiseaux, invertébrés, insectes ou à des types d’implantations d’orchidées…

Le site est visible de partout sur le plateau sauf de la commune de Saint Privat qui se trouve être très largement en contre-bas. Plus particulièrement en bordure de la D9 et en bordure de la route qui mène au pic Baudile et à la table d’orientation.

la zone ND déclassée en Zone NA  est beaucoup plus importante que les 10 hectares prévus pour le parc photovoltaïque. Que deviendront plus tard ces dizaines d'héctares situés dans ce même périmètre.

La seule justification du projet réside dans l’intérêt financier qui l’accompagne  et non dans un projet écologique réfléchi. Ces parcelles sont la propriété de Saint Privat et la location de ces terres est trés élevée ( 3000 € environ l'hectare)

 

Les AVIS:



La fédération des SAFER demande aux pouvoirs publics de privilégier les implantations de photovoltaïques sur les toitures. Elle inssiste que l’implantation des parcs photovoltaïques ne doit pas rentrer en conflit avec la nécessaire préservation des terres agricoles et forestières et les espaces naturels. Les conséquences selon elle, serait de nature à créer dans ces zones concernées des perturbations graves : ( qualité des terres, mitage de l’espace agricole, devenir des installations…)

http://www.journee-vinicole.com/vitioeno/?tag=photovoltaique

 

Le Service départemental de l’architecture et du patrimoine écrit ceci le 17 Septembre concernant ce projet :

  «  Le terrain concerné est situé le long d’un itinéraire d’accès privilégié vers le grand site de Navacelles.

Ce type de projet, de type industriel , loin de toute agglomération, et en pleine nature, dans un site remarquable, constituerait une atteinte évidente à la qualité de ce paysage caussenard, à la fois par les clôtures, les batiments et la nappe des panneaux photovoltaïques, eux-mêmes, sur une surface de 10 hectares environ.

Nous émettons un avis très défavorable à cette demande de révision simplifiée.

Il est indispensable à toute décision d’implanter des champs photovoltaïques, dans le territoire du Lodévois et Larzac, de procéder à une réflexion paysagère globale et d’élaborer une charte de développement des énergies renouvelables, qui puisse garantir la préservation de la qualité et de caractère de ce territoire. »

Architecte des Batiments de France

Sophie Noubens

 

La Direction Régionale de l’Environnement ( DIREN) a examiné le dossier et par sa réponse du 16 Septembre 2009 fait observer :

Le projet est situé dans le Site d’intérêt Communautaire (SIC) «  Causse du Larzac », ainsi que dans la  zone de Protection Spéciale (ZPS) «  Causse du Larzac ».Elle souhaite que ces projets soient réalisés dans des zones anthropisés ou à faible valeur écologique.

Elle souhaite que les projets de solaire se fassent plutôt en zone urbanisée ou artificialisée (parking supermarché, toits d’immeubles, bâtiments publics…).

Le Grenelle de l’Environnement a mis en avant le besoin de développer les énergies renouvelables, dont le solaire, mais également la nécessité de la protection de la biodiversité.

En conclusion, elle considère que dans ces zones ( Natura 2000, ZNIEFF…) de tels projets de centrales solaires ne devraient pas exister puisqu’il existe de nombreuses alternatives een milieux artifialisés

La chambre d’Agriculture dans  une lettre du 22 Septembre 2009 déclare :

«  De manière générale, la Profession agricole est défavorable à un déclassement des espaces naturels et agricoles en zone NA, particulièrement pour ce type de projet. En effet, nous craignons fortement un changement définitif de la vocation des sols à long terme . De surcroit avec ce qui est indiqué page 16, lors du démantèlement de la centrale, « les bâtiments pourront trouver une nouvelle vocation sur le site »

 

Parmi les nombreuses objections à ce projet on peut citer :


La loi Montagne implique que ce projet soit en continuité de l’urbanisation de la commune. La construction des bâtiments  instaurerait une discontinuité de celle-ci .

 

Lors du démantèlement les bâtiments de la ferme au terme de vingt ans dans le projet prévoit que ceux-ci pourraient trouver une nouvelle utilisation. Cette zone d’urbanisation crée pour permettre la réalisation de cette ferme photovoltaïque ce qui donnerait une permanence à cette zone industrielle.

 

L’implantation de ce parc dans une zone Natura 2000 et ZNIEFF.

 

L’aménagement du site nécessite un nouveau tracé pour le GR 653. Sur ce tronçon, l’emprise du sentier accueille le réseau vert départemental.

 

L’installation de ce site ne tient pas compte dans le dossier du projet de classement dans le patrimoine mondial de l’UNESCO de cette zone.

 

L’importance touristique de cette route avec le Mont Baudile et sa table d’Orientation. La clôture électrifiée située à 13m entre la voie et le grillage même flanquée d’une haie vive d’essences indigènes sera un vertable traumatisme visuel pour les riverains.

 

production d'électricité ne se fait que le jour alors que la plus forte demande se fait la nuit,

 

Le stockage de l'électricité est quelque chose de très difficile avec les technologies actuelles (coût econologique des batteries trés élevé),

 

Durée de vie : 20 à 25 ans, après le silicium "cristalise" et rend inutilisable la cellule,

 

Pollution à la fabrication : certaines études prétendent que l'énergie utilisée pour la fabrication des cellules n'est jamais rentabilisée durant les 20 années de production,

 

le recyclage des cellules pose des problèmes environnementaux et l’usure des cellules ainsi que le lavage des panneaux peut entrainer une lixivation dans le sol karstique de métaux polluants.

 

Pour toutes ces raisons et bien d’autres je vous demande soit de vous déplacer à la mairie pour faire vos remarques, soit d’envoyer un courrier avant ce samedi 7 Novembre à la mairie de St Privat ( les Salces). Voir Permanence plus haut…..

 

Nous n’héritons pas de la terre de nos parents, nous l’empruntons à nos enfants.
Antoine de Saint Exupery


 


Repost 0
16 mars 2009 1 16 /03 /mars /2009 23:15










Areva traite à Narbonne, sur le site de Malvesi (ou Malvesy) un peu au nord de la ville, près de l'oppidum de Montlaurès, du minerai d'uranium provenant d'Arlit au Niger, afin de le raffiner. L'usine, d'abord Société de raffinage d'uranium (SRU) fut installée en 1959 et devint Comurhex dix ans après, en partenariat Pechiney-Cogema, avant d'être entièrement à la Cogema en 1992; elle raffine 14 000 t/an et emploie 240 personnes.( Plus d'info)

A quelques centaines de mètres de cette usine, sur ce site classé Seveso2, a été inauguré en Décembre 2008, un parc photovoltaïque  de 23 hectares de superficie et de 8 MW en puissance totale.
On aperçoit la cheminée de l'usine Comurhex au loin.......








8 Megawatts c'est à dire huit onduleurs de 1 MW  chacun dissiminés dans le parc photovoltaïque de Malvesy et le tout regroupé ici au général...avant de partir sur les lignes hautes tension .
 Nous sommes ici tout à proximité de la Ville de Narbonne qui va absorber le courant produit.
On est loin d'une installation éventuelle sur le Larzac à 60 Kms de la Mégapole de Montpellier gourmande d'énergies de toutes origines.
Combien de kilomètres de lignes, de poteaux ou au mieux de creusements et de dégâts paysagers faudra t-il pour arriver aux gains recherchés par certains.

.

Combien de transformateurs, onduleurs, matériaux de tous genres vont venir envahir nos Causses  qui étaient ceux des Dolmens, Menhirs, des troupeaux de Brebis déjà trop peu nombreux.et de la faune et flore sauvage .. Ces parcs sont cloturés bien sûr et protégés par une surveillance continue.
Voilà ces panneaux sur la photo précédente que certains veulent voir fleurir dorénavant à la place de nos traditionnelles cardabelles que parfois on utilisait dans les campagnes comme Baromètre et même m'a t-on dit pour chasser le mauvais Esprit. ça parait incroyable!!



Au pied du Pic Baudile, doit s'installer deux parcs photovolaïques d'environ 80 hectares  chacun sur les terrains  de Saint Privat essentiellement; une commune qui accepte un tel projet car elle n'est pas concernée par l'impact paysager qu'elle génère, étant en contrebas du plateau.
Le site est prévu de part et d'autre de la route qui mène à la trivalle aprés avoir franchi  le Col de vent à 702 mètres alors que le village est situé à une altitude de 350 mètres,. Saint Privat est adossé aux contreforts du plateau du Larzac, et formé d'une succession de talus rocheux abrupts et de replats où se trouvent des terres cultivées en vigne et en prairies.
Plus d'info



Le pic Baudille est un des sommets les plus hauts de l'Hérault . Il culmine à 849 mètres et domine tout le département. Il est visible grâce à sa grande antenne de télévision. On peut voir au sommet tout le département, la mer Méditerranée, les Pyrénées, le Mont Aigual, le lac du Salagou....et peut être à proximité cela demain:(ici)

Repost 0
16 mars 2009 1 16 /03 /mars /2009 19:45
http://www.midilibre.com/articles/2009/03/14/20090314-BEZIERS-Les-anti-eoliens-manifestent-devant-EDF.php5


L'association Hurlevent a manifesté le 14 Mars son refus du projet de création de la Zone de développement éolien (ZDE) des Avants-Monts (à cheval sur Riols, Pardailhan, Saint-Étienne d'Albagnan, Ferrières-Poussarou), porté par la communauté de communes Orb et Jaur des hauts cantons de l'Hérault..
Une quarantaine de manifestants avec chapeau de Père Noël, musique occitane, percussions et panneaux revendicatifs ont siégé pendant plus d'une heure devant les bureaux d'EDF Energies Nouvelles, place Jean-Jaurès, à Béziers pendant que deux représentants étaient reçus par David Augeix, le directeur Région Sud.
« Au-delà de la pollution visuelle et du massacre du si beau paysage du Parc naturel régional du Haut-Languedoc, nous protestons aussi contre les nuisances sonores pour les riverains. Car n'oublions
pas qu'à moins d'un kilomètre de cette zone qui pourrait accueillir une quarantaine de machines géantes, on trouve environ 70 habitations », a expliqué Marcel Caron, le vice-président de Hurlevent, l'un des deux représentants.
Et comme le projet est en ce moment entre les mains du préfet pour approbation ou non de la ZDE, les membres de l'association veulent encore tenter d'arrêter ce projet en manifestant non plus dans leurs communes respectives, comme ils le font depuis le début, mais à Béziers.
Les manifestants ont donc d'abord fait part des raisons de leur refus à EDF Energies Nouvelles, puis se sont rendus à la sous-préfecture, où les deux représentants ont été reçus pa r la chef de cabinet du sous-préfet : « Nous voulions qu'elle sache que, malgré deux demandes de rendez-vous auprès du sous-préfet de Lodève, responsable du pôle Energies Renouvelables (ENR) de l'Hérault, nous n'avons toujours aucune réponse ».
Pour David Augeix, qui déclare « comprendre les inquiétudes des riverains quant aux transformations des paysages », il s'est agi de « faire tomber des a priori, éclairer ces passionnés qui mélangent les chiffres, qui opposent les sources de production alors qu'il n'y a pas lieu de le faire ». Et de répondre aux "doléances" des manifestants par une explication sur le « besoin de diversifier les sources d'énergies renouvelables en France et les enjeux du plan gouvernemental qui prévoit, pour 2020, 20 % de rejet de CO2 en moins, 20 % de la part d'ENR dans la consommation d'électricité, 20 % de baisse de consommation dans le bâtiment ». Pour le directeur, il n'y a pas de solution miracle pour parvenir à ces objectifs : « il faut utiliser plusieurs sources, dont l'éolien ». Et d'ajouter : « les gens doivent comprendre qu'aucune source d'énergie n'est neutre quant à son impact sur l'environnement. Mais l'éolien est l'une de celles qui pollue le moins. En ce qui concerne le démantèlement, l'obligation, pour l'exploitant, de constitution de fonds de garantie, très détaillée, avec échéancier, pénalités, etc, est inscrite dans le règlement d'aménagment de la ZDE ». « Il a défendu son bout de gras », a commenté Dimitrios Makrygiannis, de Hurlevent.

Antonia JIMENEZ





La  taxe Professionnelle dont on a beaucoup parlé ces dernières années sera supprimé en 2010, c’est Nicolas Sarkosy qui l’a annoncé le 5 Février .

« Impôt imbécile » disait Francois Mitterand, critiqué par tous, il était l’un des quatre impôts supporté par les industriels mais il rapportait 27 milliards en 2007 et était perçu par les collectivités territoriales ( 17 aux communes, 8,5 aux départements et 2,7 aux régions).

 Il était calculé sur l’investissement des entreprises  et l’ investissement concerné pouvait coûter en taxe en 10 ans à l’entrepreneur  le tiers de son prix initial. Il avait pour faiblesse de pénaliser les sociétés en difficulté et réduire l’investissement.

Cet impôt augmentera le bénéfice des entreprises et donc l’impôt sur les sociétés perçus par l’état.

Une des alternatives à la taxe professionnelle serait  la «  Taxe Carbone » qui pénalisera les entreprises polluantes. Mais moins  on va polluer et moins on va payer. C’était une des idées émises par Nicolas Hulot, lors des accords de grenelle.

Je me pose alors la question qui m’intéresse aujourd’hui dans ma commune, mon département, alors que des projets se multiplient de partout en France de parcs éoliens, de parcs photovoltaïques poussés par des motivations financières essentiellement que vont devenir toutes ces belles promesses et va t-on donner à ces multinationales ( suez pour notre commune) nos espaces vierges, sans pollution, pour des installations industrielles polluantes sans retour financier.

J’avoue que mes propos me gênent car l’argent ne  suffit pas pour justifier de tels dégâts environnementaux. Des centaines d’hectares de bois vont être supprimés pour laisser la place à des zones sans végétation , nivelées et clôturées où l’élevage, la randonnée, le regard du promeneur sera heurté par ces no man’s land pourvus de technologies polluantes sur un lieu qui aurait pu faire partie des espaces privilégiés que l’UNESCO choisit  pour être parmi les plus beaux sites patrimoniaux de la terre.

La situation est aujourd’hui la suivante : La commune de La Vacquerie travaille sur le projet de Mas de jourde d’un  parc photovoltaïque de 80 hectares et nous prépare une modification rapide du Plan local d’urbanisation pendant que la commune avoisinante de Saint Privat  décide le 30 janvier 2009 au cours d’un conseil municipal l’implantation de deux autres parcs ( 200 hectares environ concernés) à quelques kilomètres seulement du premier et prépare la même procédure.

Alors réfléchissons pour ces lourdes décisions car le choix est déterminant. Dans le journal   l’indépendant du  9 février, on peut lire un article du maire d’une commune audoise qui avait misé sur l’éolien pour obtenir une taxe professionnelle de 500.000 € et qui s’inquiète car ces années de travail n’auront servi à rien.

Jean Louis Borloo dans son plan en faveur des énergies renouvelables a déclaré en novembre 2008 : « il faut reconnaître que l’éolien a été anarchique. Le développement de chaque source d’énergie renouvelable devra se faire dans le respect des paysages, du patrimoine de la qualité de l’air et de la biodiversité »

Il souhaite favoriser le développement de panneaux photovoltaïques sur les bâtiments professionnels et au moins la construction d’une centrale photovoltaïque dans chaque région d’ici 2011.

Souhaitons que ces mesures qui favoriseront notre indépendance progressive au nucléaire soit donc appliquée dans le respect des paysages et de notre environnement.

Repost 0
5 novembre 2007 1 05 /11 /novembre /2007 21:37

Réunion avec le Commissaire  Enquéteur aujourd'hui 5 Novembre à Joncels sur le Massif de l'Escandorgue pour l'Enquète publique qui s'achève concernant un projet d'implantation de 7 Eoliennes au lieu dit Cap Espigne et à 1 Km de l'autre parc Eolien de Bernagues.
Ce projet se situe en zone de montagne, dans un site où les paysages sont remarquables.
Ce projet pourrait être le point de départ d'une zone de developpement Eolien dans cette communauté de communes d'Avene, orb et gravezon.
Contacter:                  APPREL
               hameau de Lambeyran  34 700 Les Plans
                          e-mail: lambeyran@wanadoo.fr








Repost 0
21 mars 2007 3 21 /03 /mars /2007 22:22
Depuis plusieurs semaines une lettre a été publiée en réponse à un article qui a été écrit sur mon blog. Tout d'abord la première phrase est la suivante :
"Monsieur PEREZ parle de "mépris réservé à l'avis des habitants" et d'une " triste démocratie locale".
Je tiens à préciser que cet article n'a pas été signé par moi ce qui est déjà une faute grave à mon égard et à celui qui l'a écrit.
D'autre part le reste de cette lettre fait état de quelques éléments pris dans le compte rendu du commissaire Enquéteur, lors de ses conclusions en juillet 2006. Cela me parait caricaturer le vrai travail réalisé par celui-ci et pour rendre la discussion plus juste, je mets à votre disposition ici même le dossier qui m'a été donné avec des détails et des argumments plus justes et plus complets.
Enfin, en son temps, je demanderai à publier peut être un droit de réponse à cet affichage en lieu et place.
Lire les conclusions:
                                    Cliquer
ICI








Repost 0
3 février 2007 6 03 /02 /février /2007 00:05
Devenez producteur d'Energie avec un projet qui va vous aider sans déranger les autres. Vous avez plusieurs raisons pour le faire...........                                
  .Site isolé, Vous n'êtes pas raccordés au réseau EDF et vous souhaitez aller   vers plus d’autonomie.                                                                              

.Déjà raccordé au réseau électrique, vous souhaitez réduire votre facture, faire un investissement, produire de l’énergie renouvelable...

.Amoureux de la belle mécanique, vous souhaitez retrouver le charme du pompage au fil du vent.

.Comprendre, Enseigner, sensibiliser, vous avez un projet pédagogique.


Particuliers, bénéficiez du crédit d’impôt ! Sous réserve que l’installation soit effectuée par un professionnel et qu’il s’agisse de votre résidence principale. Pour en savoir plus, téléchargez le document : Le crédit d’impôt, comment ça marche ?

Exploitant agricole, rejoignez notre projet des moissonneurs du vent ! Pour en savoir plus, téléchargez le document : Moissonneurs du vent.


Plus de renseignements:


J'ai lu dans la gazette de Montpellier au mois de Janvier 2007 cet article qui m'a beaucoup interessé:




Fichier hébergé par Archive-Host.com
Repost 0
29 janvier 2007 1 29 /01 /janvier /2007 21:31


Les batailles du vent

 

Article publié le 11 Janvier 2007
Par Hervé Kempf
Source : LE MONDE
Taille de l'article : 2096 mots

Extrait : Les éoliennes devraient être dix fois plus nombreuses en 2015 qu'aujourd'hui. Les mairies se réjouissent du pactole, mais les habitants s'alarment des nuisances. Et les écologistes commencent à douter. L'air froid semble craquer, le ciel est bleu d'azur. Sur la colline en face de la ferme, les éoliennes blanches se découpent nettement. Elles grignotent le silence de cette campagne de Haute-Loire, et on entend le ronronnement régulier des pales qui tournent avec aisance. Dans le bureau de sa ferme, Yves Bagès parle des 26 engins qui sont arrivés à Ally en 2005 et qui, depuis, divisent le village.

Adresse du lien









Repost 0
28 janvier 2007 7 28 /01 /janvier /2007 22:42

Lu dans LIBERATION du Samedi et Dimanche 28 Janvier 2007

 

 

LES TITANS D’EOLE :

 

1-Situation actuelle :

Au pied des Pyrénées espagnoles un laboratoire unique au monde se prépare à tester les éoliennes de demain : Elles s’élèveront à plus de deux cent mètres et travailleront offshore.

La puissance rapide de l’exploitation de l’éolien s’explique par l’arrivée à maturité d’une technologie dont les turbines de 2 Mégawatts sont courantes

 

Mais aussi en raison de subventions publiques massives. A plus de 80 € le mégawatt/heure (prix d’achat garanti en France par EDF) pour un prix de revient situé entre 55 et 75€, le business plan est tout trouvé.

Ces subventions ont permis d’augmenter la puissance installée dans l’Union Européenne à 40 gigawatts dont 18 en Allemagne, 13 en Espagne,3 en danemark et 0,75 en France.

La France s’est fixée 10 GW pour 2010, soit entre 6000 et 9000 éoliennes.

Cette source d’énergie  présente des avantages comme la gratuité du vent et l’absence de pollution autre que sonore et visuelle. Mais une turbine ne fonctionne qu’avec des vents de plus de 30Kms et de moins de 90 kms/h. » En moyenne les sites actuels produisent à leur puissance nominale environ 2000 heures par an. On espère atteindre 3500 heures en mer du Nord »( jean Pol Poncelet d’Areva).

L’intermittence du vent suppose que toute capacité de production éoliene doit être doublée d’une capacité identique, au charbon ou au gaz, afin de prendre le relais quand le vent se calme.

Donc le gain en émissions de gazs à effet de serre se réduit d’autant. Pour l’Allemagne,le parc éolien le plus important d’Europe a produit 3%de l’Energie du pays en 2004 avec un rendement très médiocre de 16%. En pratique, il semble que 10% soit une limite que l’on aura du mal à dépasser. Bien sur que la situation d’aujourd’hui peut encore s’améliorer car on est encore loin de ce chiffre en France.

( résumé de l’article de Sylvestre Huet)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

















Repost 0
25 janvier 2007 4 25 /01 /janvier /2007 22:35
Lu dans Libération le mercredi 24 Janvier (page 11)

"Les opposants français aux éoliennes viennent de se constituer en
fédération pour dénoncer "l'hégémonie de l'éolien industriel" au
détriment d'autres énergies renouvelables, "nettement plus
efficaces". Basée à Rouillé (Vienne), la Fédération Environnement
durable veut coopérer avec les organisations locales, nationales et
internationales animées par le même objectif : "Dénoncer les
nuisances et lutter contre les méthodes employéespour implanter
l'éolien industriel en France"."( Voir le site)


L'éolien  est une solution aux "capacités techniques réduites, qui entraîne des coûts élevés, crée des nuisances pour la santé, atteint la nature, perturbe la faune, détruit les paysages et le patrimoine de notre pays", a précisé la FED.

Fédération environnement durable (FED)
3, rue Dessaux, 75016 Paris
Tel: 01 40 50 32 63











Repost 0
20 janvier 2007 6 20 /01 /janvier /2007 19:00

Aujourd’hui 20 Janvier 2007 au JT de 13h de claire Chazal sur la Une :

 Pour la première fois un rapport a été demandé dans le Finistère sur les nuisances sonores et visuelles des éoliennes suite à des plaintes de riverains concernant un parc éolien installé depuis moins de quatre mois.

Il est composé de huit éoliennes de 120 mètres de hauteur et situé à 500mètres environ d’habitations.

Il a été constaté :

une mauvaise réception de la télévision

Des maux de têtes nouveaux dues aux effets sonores et visuelles des pâles qui tournent.

 

L’expert judiciaire lui-même est reparti troublé par des nausées à cause des effets stroboscopiques par temps clair.

Le jugement du tribunal de Brest pourrait demander la suppression des nuisances constatées.













Repost 0