Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Compteur

            

Info

Ouverture d'un nouveau Blog associatif:
Larzac environnement

Articles Récents

29 avril 2009 3 29 /04 /avril /2009 23:34

 

Une pétition a été mise en place sur le site : http://sauvegardeaigle.krea-id.fr, avec presque 2000 signatures contre ce projet, et la LPO a fait un communiqué de presse national afin de le dénoncer.

 

Vous pouvez écouter l’émission "CO2 Mon amour", de 14 à 15h, demain
samedi, sur France Inter. Il y aura un « carton rouge » sur
Navacelles, avec en plus un commentaire d’Alain Bougrain-Dubourg le
président de la LPO.

(Communiqué L.P.O)

 


Soyons nombreux à venir manifester notre


désaccord concernant :


LE PROJET D’AMENAGEMENT DU CIRQUE DE

NAVACELLES

(Volerie – tourisme de masse)

 

 

lors de la réunion du


6 mai 2009 à 17h00 à la maison de

l’intercommunalité du Vigan.


Nous vous demandons de bien vouloir lire le document suivant, issu de la réflexion de quelques personnes passionnées par l’avenir du Cirque de Navacelles. Modifiez-le, complétez-le, simplifiez-le si vous le jugez nécessaire et surtout diffusez l’information tout autour de vous, par tous les moyens possibles. Des décisions quelque peu irresponsables, avec des conséquences financières lourdes pour les collectivités concernées (donc pour nous tous !) se prennent dans une certaine opacité. Les élus locaux et les responsables du développement de notre région ont besoin d’être informés de la situation réelle et de l’opinion des citoyens. Adressez-vous à eux, écrivez leur, faites leur passer ce message et faites réagir les différentes collectivités et associations dont vous êtes membres. Merci !

 

 

Information sur les problèmes posés par l’installation d’une entreprise d’exhibition de rapaces au cirque de Navacelles, sur le site du belvédère de Blandas et propositions de développement touristique alternatif.

 

Les gorges de la Vis et les plateaux qui les bordent (Causses du Larzac, de Blandas, de Campestre et Luc), ont été, pour une part importante de leur surface, intégrés dans le réseau européen de protection de la biodiversité Natura 2000. Ce classement s’est justifié, soit au titre de la Directive européenne pour la protection des oiseaux de 1979,  soit au titre de la Directive européenne de 1992 visant à protéger les habitats (ensembles végétaux) et les milieux de vie de certaines espèces animales, soit même pour certains secteurs au titre de ces deux Directives.

La mise en application progressive des obligations de bon état de conservation de ces territoires se fait à travers l’élaboration, concertée localement, de documents orientant certaines activités (DOCOB) et par la signature de contrats ou d’engagements volontaires des propriétaires et des usagers de ces espaces. Le rôle, dans la préservation de ces richesses biologiques, des communautés humaines qui depuis des siècles modèlent ces paysages et les utilisent pour leur économie a été reconnu. L’environnement naturel va prendre une place croissante dans la vie des habitants du Causse et en retour devra être valorisé à leur profit.

Les inventaires et études, réunions de réflexion et de concertation indispensables, ont été prolongés par les premiers contrats de mesures agro-environnementales avec les éleveurs désireux de participer à cette nouvelle approche du développement rural.

Dans le cadre de la recherche d’activités susceptibles de participer à l’amélioration des conditions d’existence dans les communes du Causse, le tourisme est avec raison privilégié par les collectivités et les divers responsables. Auberges ou restaurants, gîtes ou chambres d’hôtes, équipements de plein air, réseaux de sentiers de découverte, soutien aux activités sportives, artisanales ou artistiques, valorisation et commercialisation directe des produits du terroir, etc.…,  beaucoup a été fait ou tenté depuis quelques années. Et beaucoup reste encore à faire…..

Le Cirque de Navacelles, par sa valeur paysagère spectaculaire, par son attractivité pour le grand tourisme est bien perçu par tous comme le principal atout local pour optimiser le potentiel touristique des Causses méridionaux.  Mais il est aussi un des « points chauds » de la richesse biologique de la région et il est en limite de deux départements….. Préservé depuis longtemps par le statut de Site Classé, sa gestion est désormais assurée par un Syndicat Mixte associant toutes les collectivités concernées et une démarche de Grand Site National est engagée. Tout pourrait donc semble-t-il aller pour le mieux !

Pourtant un récent projet d’installation d’une entreprise touristique de démonstrations de rapaces captifs en vol, à destination du grand public, et située sur le rebord des gorges, sur le site même de Navacelles, sur le côté gardois, interpelle et inquiète nombre de citoyens, d’usagers, de propriétaires ou d’exploitants agricoles et d’amoureux de ce  lieu exceptionnel.

Les biologistes nous expliquent que des activités de vol de rapaces exotiques, au cœur du site de reproduction des aigles royaux, là où le vautour percnoptère semble préparer son retour, où le circaète jean-le-blanc et les craves à bec rouge s’alimentent quotidiennement, entraineront la disparition de certaines de ces espèces d’oiseaux très fragiles et menacés, la raréfaction d’autres, et au final une perte irréparable pour la nature caussenarde.

Les visiteurs attachés à l’esprit des lieux, les marcheurs et les passionnés de ces paysages sont choqués par la transplantation dans ce site d’une attraction touristique de masse, dont la rentabilité passe par le passage quotidien d’un public payant nombreux, donc la création d’ installations encombrantes et visibles de loin, une augmentation  de la fréquentation des voitures et l’arrivée de cars entiers de spectateurs, peu motivés par le Causse lui-même et le site de Navacelles.

Les autorités en charge du respect de l’intégrité du Réseau Européen Natura 2000 ne manqueront pas de réagir, du moins nous l’espérons, à ce qui apparait comme une atteinte au caractère et à la valeur biologique de ce secteur.

Le Conseil Général du Gard à su, tant en Petite Camargue autour du site du Scamandre, que avec le Syndicat Mixte des Gorges du Gardon, rassembler et concerter populations locales et usagers, pour des aménagements respectueux de la valeur patrimoniale d’un site et valorisant économiquement cette richesse.

 Autour des actions menées depuis plusieurs années par le Centre Permanent d’initiation à l’Environnement des Causses Méridionaux, les habitants du Causse, qu’ils soient héraultais ou gardois, les agriculteurs, les écoliers et enseignants, les associations environnementalistes, les visiteurs et les randonneurs, démontrent qu’un autre projet de développement économique et touristique est possible.

Nous demandons l’abandon de tout projet de volerie ou d’installation de rapaces captifs sur le site de Navacelles ou ses abords et l’étude d’un  réel accueil des visiteurs du Cirque, sur sa rive gardoise, autour de la création, dans des bâtiments totalement intégrés au site, d’un Observatoire de la Nature et des Paysages Caussenards, dont la présentation pourra évoluer au fil des saisons et  renvoyant les visiteurs vers toutes les activités de découverte et d’accueil existantes dans les communes environnantes ainsi que d’une Boutique Paysanne valorisant les productions locales.

  -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

 

  Objet : Le Cirque de Navacelles menacé...

Bonjour,

Je vous écrit en ce jour pour vous informer d'un projet d'implantation touristique d'une structure de volerie "les Aigles de Beaucaire" sur le site du Cirque de Navacelles, qui fait actuellement parti du réseau des "Grand Sites de France".

Le fait d'être membre des Grands Sites de France implique une gestion responsable du site, et le développement touristique doit prendre en compte l'impact environnemental sur la biodiversité du site.

Le Cirque de Navacelles est mondialement connu pour la richesse de sa biodiversité, il s'agit d'un site classé et en zone Natura 2000. Il reçoit 300 000 visiteurs par an, dans un milieu sauvage et préservé, ce qui fait le charme de ce lieu.

Laurent Pons, actuel président du syndicat mixte pour le Grand Site de Navacelles, vice président de la communauté des communes du Vigan, a élaboré avec seulement quelques élus un projet de tourisme de masse au coeur du site de Navacelles, côté Hérault, sur le causse de Blandas.

Beaucoup d'élus de la communauté des communes ont été écartés du projet, et les habitants n'ont pas été consulté. Nous avons appris, non officiellement, l'existence de ce projet qui se trouve déjà à un stade avancé.

Le cirque de Navacelles est un des "points chaud" de la région en matière de richesse environnementale, un lieu dans lequel le tourisme responsable a une place prépondérante.
Un couple d'aigles royaux niche actuellement au sein du Cirque, des vautours percnoptères cherchent à s'installer, et d'autres rapaces sont présents, tels que les craves à bec rouge.

Etant membre du réseau des grand sites de France, le Cirque de Navacelles doit avoir une gestion irréprochable afin d'obtenir votre Label ... or, une telle installation de tourisme de masse ne s'inscrit pas dans le développement durable et va dénaturer un site remarquable en détruisant la faune sauvage, très sensible aux dérangements.

Je vous joint à ce message un texte écrit par notre collectif anti-volerie, décrivant de manière détaillée et objective le problème, et proposant des solutions s'inscrivant dans "l'esprit des lieux".

Une pétition a été mise en place sur le site : http://sauvegardeaigle.krea-id.fr, avec presque 2000 signatures contre ce projet, et la LPO a fait un communiqué de presse national afin de le dénoncer.

Merci de prendre en considération notre message, notre seule volonté est de protéger la richesse de la nature caussenarde contre l'avidité de certains élus.

Nous espérons vivement une action de votre part, la crédibilité du réseau Grands sites de France, des zones Natura 2000 et des sites classés est en jeu.

Cordialement,

Le collectif Anti-volerie Navacelles
http://sauvegardeaigle.krea-id.fr
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

  Historique:( Lettre du Pays Viganais Cevennes)

 

 

 
 

NOTE

PROJET DE CENTRE DE SOINS ET DE VOLERIE

 

 

 

En fin d’année on a appris que l’entreprise « Les Aigles de Beaucaire » cherchait un site pour se relocaliser (la mairie de Beaucaire voulait récupérer le château pour une utilisation évènementielle et culturelle).

 

La possibilité de créer une animation sur le site du Belvédère pendant une grande période de l’année, semblait être une opportunité intéressante  pour la vie, la gestion et la pérennisation des équipements de l’ensemble du site.

 

Lors des premiers contacts et visite sur site, Mr et Mme CARRERE, propriétaires des « Aigle de Beaucaire », ont été intéressés par l’idée de réimplanter leur activité sur le site.

 

Toutefois, le déplacement et l’installation d’une telle activité sont soumis à des contraintes draconiennes en matière vétérinaires et environnementales.

 

En effet, l’agrément de l’activité et son installation sont soumis à autorisation ministérielle.

 

D’autre part, les contraintes environnementales propres au site de Navacelles imposent des enquêtes publiques et des autorisations des services de l’État concernés.

 

A ce jour, aucune décision n’a été prise, et nous sommes dans l’attente des consultations techniques et réglementaires demandées par l’État.

 

Toutefois, à l’issue de ces consultations, le projet ne pourra se réaliser qu’en partenariat avec tous les acteurs du territoire et en particulier les élus des communes concernées.

 

D’autre part, des contacts ont été pris avec Mr Philippe RIGNAULT, Fauconnier à St Maurice de Navacelles. Les activités que Mr RIGNAULT veut développer (effarouchement, évènementiel, pédagogie scolaire …) pourraient être complémentaires, dans la mesure où il aurait obtenu les agréments nécessaires.

 

Le projet de volerie de Mr RIGNAULT dans le Cirque de Navacelles, devra, toutefois, se conformer aux mêmes contraintes sanitaires, environnementales et ornithologiques propres au territoire.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires